Image en cours de chargement

Le Manoir de Paris : la contre-enquête

Le Manoir de Paris : la contre-enquête

images/evenements/manoirdeparis/facade.jpg


Le jeudi 6 septembre au soir, nous étions invités, quelques fanas des Sims, journalistes et moi-même, à la soirée de lancement des Sims 3 Super-Pouvoirs, au sein du Manoir de Paris, lieu chargé d’ondes toutes plus ectoplasmées et damnées les unes que les autres.

Là où certains ont opté pour l’option de facilité, à savoir fuir vers un petit parcours digne des plus tranquilles manèges pour enfants, j’ai pris sur moi-même et ai décidé de rester affronter les horribles monstres de l’accueil, et de me livrer à une enquête exclusive (Bernard de la Villardière, la drogue et les putes en moins) et digne des plus grands sociologues de notre temps, comme Loana de Loft Story.



Bon, trêve de blabla, en grosse trouillarde cardiaque que je suis, il m’a été impossible de faire le parcours retraçant les meilleures légendes urbaines de Paris. Oui, déception je crie ton nom, mais voyez-vous, lorsque déjà à l’entrée vous êtes limite en larmes à tenter de maîtriser vos tremblements, le cœur qui bat aussi vite qu’un beat de mauvaise techno lilloise, il faut se rendre à l’évidence : il vaut mieux abandonner.

D’autant que je pense pas que l’arrivée du Samu ait été prévue au programme. Encore que, j’en connais certaines qui n’auraient pas été contre.

Reste que, à attendre les copains, j’ai découvert l’envers du décor, à savoir que je ne suis pas la plus trouillarde du monde. Ou qu’au moins, je sais ne pas dépasser mes limites en tentant de péter plus haut que mon cul.

Parce que sur les 30 minutes de balade de mes potos, j’en ai vu, hein.

2 pitchounes super angoissées, en larmes avant même de tenter l’aventure, mais que la mère a forcé à essayer quand même. Bien ouèj, les gamines sont sorties de là-dedans par la porte d’entrée (la porte d’entrée, cette récurrente qui voudra toujours dire que les aventuriers n’auront pas su passer la première salle) en mode hystérie, à hurler comme des malades que plus jamais elles ne pourraient dormir.

Puis viendra le couple d’asiatiques, le monsieur stoïque comme tout, accompagné de sa demoiselle en mode ‘‘je me suis habillée comme une petite écolière avec des talons bien trop hauts’’ qui ressortiront eux aussi par la porte d’entrée, la nana tellement bloquée émotionnellement qu’elle fixera le vide du sol les 10 minutes suivantes en ayant le menton tremblant.

Et enfin, les supra-bestas, 3 nanas sapées comme si elles allaient rue de Saint-Denis, pimbêches par excellence sur lesquelles ma moi du lycée a pris sa revanche en les voyant sortir de là en larmes et titubant, toutes penaudes.

Le tout en 30 minutes, hein.

Le Manoir de Paris, un grand moment d’émotions.

Mais ça va, en attendant, je me suis fait des potes.

images/evenements/manoirdeparis/pote1.JPGimages/evenements/manoirdeparis/donatien.JPGimages/evenements/manoirdeparis/gisele.jpgimages/evenements/manoirdeparis/pote2.JPG


Et du coup, forcément, je me suis retrouvée sur quelques photos de présentation.

images/evenements/manoirdeparis/afjv.jpg images/evenements/manoirdeparis/eafrance.jpg

(indice : je ne suis pas le croque-mort)


Vivement les Saisons, ça devrait être un peu moins éprouvant !

(crédits photos : AFJV, EA France, Ange, Nymeria et moi-même)

Flèche gauche - Retour aux news - Flèche droite

images/bannieres/simsagora.gif images/bannieres/challengesims.jpg images/bannieres/simsoucis2.gif images/bannieres/plumbob.png images/bannieres/iletaitunefois.jpg
Y'a pas de Copyright officiel, mais si vous pouviez vous retenir de voler ce qui traîne ici, ça me ferait bien plaisir ! De la HanYuk, avec des vrais petits morceaux de Hanyo Yukirin dedans, une grosse pincée de talent d'Intell, et une poignée de poudre magique de Morgann. Sans colorants, ni conservateurs. 524kcal aux 100g.